Que comprenez-vous par les jeux des cartes ?  Ces mots désignent à la fois un ensemble complet des cartes nécessaires pour pratiquer un jeu de société. Il y a par exemple le jeu de 32 cartes, le jeu de 52 cartes ou encore celui de 54 cartes avec les jokers. Dans son ensemble, les cartes comprennent différentes couleurs et styles notamment : le As, roi, dame, valet, le 10,9,8,6,5,4,3,2. Ce jeu est aussi compris comme celui utilisant comme matériel exclusif ou pratiquement exclusif des cartes à jouer traditionnelles ou spécifiques à ce jeu. Pour votre propre information, veuillez consulter casinolariviera pour savoir comment vous pouvez gagner en jouant les jeux de cartes sur casino.

carteQuand on remonte à l’histoire, on comprend que les plus anciennes cartes à jouer connues sont d’origine chinoise apparues vers les années 618-907 durant la dynastie Tang. Alors ces cartes étaient utilisées pour des pratiques divinatoires. Pour votre information, la plus ancienne carte date depuis l’an 1400 et a été trouvée à Tourfan (province chinoise du Xinjiang). Si vous voulez comprendre les cartes chinoises, elles correspondent à 3 types de jeux : les cartes domino, les cartes monétaires et les cartes d’échecs. On sous-entend que ces jeux de cartes ont été arrivé en Europe par l’intermédiaire des Mamelouks d’Egypte à la fin du XIVe siècle.

jeu-de-cartesQuant à la littérature française, elle ne propose aucun texte certain qui ne démontre réellement les origines des jeux de cartes. Alors que les règles de bien d’autres jeux ont déjà été connues. C’est en 1254, un édit de Saint Louis interdit plusieurs sortes de jeux de hasard bien que celui de carte ne sont pas nommées. Vous allez également remarquer cette omission tant dans la littérature religieuse que dans les édits et dans les œuvres des trouvères, des romances et des moralistes. Ceux qui sont devenus expert dans ce jeu des cartes, tentent bien leur chance en visitant casino en ligne. Constatez par exemple comment les prédicateurs dénoncent la frivolité des échecs, du tric-trac, et les dangers diaboliques des dés. C’est ainsi aucun sermon ne met en garde les fidèles contre la séduction des cartes.

Vers les années 1369, une ordonnance de Charles V va jusqu’à défendre même de jouer aux billes, aux boules et aux quilles. Si l’usage de cartes avait été général à cette époque alors les jeux de cartes auraient été mentionné et prohibé plus sévèrement encore que ces jeux anodins. En France, comme dans d’autres pays européens, on a constaté que les documents explicites et certains abondent. Nous pouvons citer par exemple l’arrêt de la prévôté de Paris qui défendait de jouer pendant les jours ouvrables.